L’animal, mon égal? résumé article du Monde

Posté par autreouverture le 6 octobre 2011

Quels droits pour les Animaux?

Qu’ils soient bétail ou cobayes, le statut des bêtes intéresse les juristes et les philosophes, qui s’interrogent sur notre relation à l’animalité. Elevages en batterie, vivisection… ce que nous faisons subir aux bêtes est-il acceptable?Les poules vivent de l’âge de 18 semaines à l’âge de 18 mois sur une surface pas plus grande qu’une feuille de format A4 La fourrure, le gavage des oies, l’enfermement des cochons, lapins et poulets, les conditions de leur transport en cage, l’abbatage sans étourdissement, …

Cet article met le doigt sur un puissant moteur de « maladies ».

« Je » dois faire un réel travail sur mon mode-de-vie.

Déployer ses ailes, marcher, se gratte, …

moi: Et si la discussion était: Abandonner les mauvaises habitudes pour les bonnes causes.

Quand on sait ce qui se passe, ne peut-on comprendre que nous devons se sentir concerner et que l’on doit essayer de toutes ses forces, en demandant de l’aide, se fabriquer une vie qui en vaut la peine: il y a des milliers d’animaux exploitées, des millions peuvent être sauvées.

Jocelyne Boucher: établir un contrat de travail:

il faut refaire une place aux animaux comme ce fût le cas pour  les esclaves, les Noirs et les femmes. Nous sommes omnivores: il y a donc avec les animaux un rapport alimentaire. Cela n’entame pas ni l’affection ni le respect que nous devons avoir pour eux, ce qui implique bien sûr d’en prendre soins, d’arrêter l’élevage intensif et la course à la productivité dans lesquels ce rapport est brisé

Le philosophe Jean-Baptiste Jeangène Vilmer: ce serait de parler des « animaux non humains » pour les distinguer des « animaux humains » que nous sommes. Nous sommes tous des animaux. »

Alors, quels liens peut-on créer, au-delà du droit?

La question du droit des animaux est un casse-tête formel.

Peut-être que nous allons apprendre à vivre avec eux, à utiliser leurs sens, leur force, leur flair, leur chaleur, leur vigilance .

S’ils redeviennent des compagnons, la question abstraite de leur droit s’effacera devant celle de notre mode de coexistence avec eux.Nadja

Laisser un commentaire

 

Serviettage...Decos...Mes p... |
Le cairn terrier |
l'atelier adulte de l'assoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LES ROTTWEILER DU GUE DU SAUT
| sede
| Les chats que l'on aime