al loargan

Posté par autreouverture le 29 mars 2012

 Un dieu meurt dans un long cri de détresse et de rage…silencieux
respiration saccadée,
ainsi se créent des univers,
tirés du chaos
puis retombent dans la masse
de tous les magmas.
Ses frères eux déjà organisent des mondes
lui souffre de mille blessures étranges et chute et rechute
jouet informe aux mains d’enfants aveugles.

Sourd, sourd, dans cette nuit interminable de l’âme
seule une musique luit
profonde et chaude, source bienfaisante qui le guide et le sauve de vies en vies, de morts en morts.
Passages.

Tous ces jeux infinis et colorés
pouvoirs et dépossession
esclaves dorés et maîtres sans rang.
Ne sais-tu pas que je suis ta sœur ?
As-tu oublié encore, le chant des retrouvailles ?
Celui que tu chantais jadis en me berçant ?
Déposes là tes oripeaux, tous ces masques.
le feu de ton cœur ne leur laisse pas une chance de te tromper à nouveau
et toi tu hurles, tu chantes, tu danses alors que les étoiles s’amusent patiemment dans les yeux noirs de l’enfant..

Elle pleure, elle pleure, se balançant lentement d’avant en arrière
ses larmes fractionnent la lumière
en mille reflets irisés
marylou pauvre enfant
viens, respire
crie et puis sourit.
L’apprentissage est douloureux,
dans la chair le souffle s’inscrit
et l’humanité se perd, se trouve
s’enfuit dans un long refus
qui dessine le destin des univers.

Le sang, le sang coule
le cœur bat sans cesse.
Ta force se décuple tandis qu’au fond de ta poitrine qui hoquète
le respir guide ta sensation
n’oublie pas
ici, partout, en tous temps
elle est là qui t’attend et te sourit.

D’ici, il t’écrit que ça va.
En disant cela ne sais-tu pas
qu’il t’épargne de partager sa douleur ?
Lui seul peut la supporter enfermé qu’il est.

Urgence, urgence
il est urgent que tu m’aimes sais-tu ?
Ma vie est un feu et
si tu ne le baignes
mon corps deviendra lumière et fera exploser l’univers
alors silence
je me tais
encore et encore
je meurs pour toi, je meurs de toi.
Pourtant déjà l’équilibre se crée
avant la chute peut-être.
Il apprend à la dure et d’ici
il t’écrit que ça va.

J’ai rêvé solitaire et
le rêve m’a avalé
j’avais voulu le manger
alors doucement je respire
n’osant troubler vos vies
n’osant poser les yeux sur toi amour
chaque geste comme une injure
à la vie et pourtant tu me l’as dit
j’ai été rêvé par toi chaque jour, chaque nuit.

Réveille-toi, dormeur
tu n’es plus seul
écoutes la clameur
autour de toi s’allument des brasiers de peines
des brasiers de joie
ne fuis plus le jeu
et pour quoi d’autre ?
Reviens laisse moi effacer tes limbes
rendre le néant au néant
et emplir tes oreilles et ton cœur
de la source vive de mes chants.
Regarde
mon sourire il est vrai
je suis là et je t’aime.

(frederic)

Publié dans Chanson, Coeur, Poésie | Pas de Commentaire »

FACE A LA CRISE NUCLEAIRE ,LA BOMBE ATOMIQUE DE L’AMOUR(poème)

Posté par autreouverture le 15 février 2012

images1.jpgimages1.jpg

 

PLUS CLAIR QUE MILLE SOLEILS

La main dans la main

Dans  le silence profond

d’une sombre plénitude

D’une nuit plus douce que la mort

Nous irons:

au plus profond

au plus profonde encore

jusqu’à l’ultime fusion

pour renaître au soleil de la vie

oh !VIE

PLUS CLAIRE

QUE MILLE SOLEILS

Si le côté obscur de l’énergie nucléaire est le diable,seule la puissance de DIEU peut le vaincre et Dieu selon les chrétiens est l’Amour .Je  pense à cet amour qui unit la lumière(=ultime connaissance),la félicité insurpassable ( par delà de l »espace et du temps) et la vraie sexualité. C’est le sens de ce poème QUI EXISTE  AU PLUS PROFOND DE CHACUN DE NOUS cette vérité est dans la sagesse du bouddhisme tantrique.DANS NOTRE SOCIETE HYPER SEXUEE LA POSSIBILITE DE L’UNION  DE LA SAGESSE »ULTIME » DE L’AMOUR ET DE LA SEXUALITE EST LA PIECE MAÎTRESSE DANS LA CONSTRUCTION D’UNE NOUVELLE CIVILISATION

L’EXPRESSION PLUS CLAIRE QUE MILLE SOLEILS FAIT PENSER A LA PUISSANCE DE L’ENERGIE ATOMIQUE en réalité cette pensée est dans le BHAGAVAD-GITA ,l’expression remarquée par Oppenheimer (fabricant concrète de la bombe atomique)qui pense que la BHAGAVAD-GITA connaissait l’énergie atomique

CAU-    Samdroup Pulso

Publié dans Cau, Non classé, Poésie, Réflexion | Pas de Commentaire »

l’eau et rien d’autre.

Posté par autreouverture le 22 juillet 2011

Comme il se dût, l’eau se mit enfin à bouillir et faire tous les allers possibles sans retour aucun; car nous étions en plein coeur de l’hiver

Et il faut l’avouer, tout un chacun,interpela la vapeur ci présente qui ne savait où donner de la tête dont elle s’était réclamée.

Versée en un verre et « gâtée » par terre (pas plus bas que     sous le sol ,la ,si ,do ) oh!quoi encore de l’eau qui j’en suis certain ,elle fait  » dodo ».

arbre13.jpgBien que les cousines ne puissent ennuyer personne ,mais se distraire au dépend de cela, celles ,et ceux qui les entouraient étaient devenu leur grand plaisir.

Eh! Gâtée, tu vois le gros nuage qui essaie de se gonfler derrière le bois, tout emplis de chênes, d’Amérique », ceux-là;

Eh bien attend! au grand et minuscule,oui,oui,de ce qu’il est;
Oh! toi le grand Hum; tu sais très bien, regarde devant toi; le grand Autre n’est jamais tout seul; l’un et l’autre n’ont rien à voir ensemble .

Le frêne et le bien âgé frein,  discutent l’un avec ou sans l’autre de ce qu’ils pourront manger.
 http://drpichon.free.fr/ch/article.php?id_article=76

M. Henry Duaner

Publié dans Bois, Poésie | Pas de Commentaire »

horizon de vie, apaisement de l’âme.

Posté par autreouverture le 23 juin 2011

graphismeagricole.jpg

le corps se nourri de blé, l’esprit se nourri d’idéal, l’idéal du sublime, au-delà du réel, au-delà du temps et de la matière, au-delà de la vision étriquée que nos yeux nous renvoi, l’imagination au-delà de l’ultime étoile!

 

P@sc@l

Publié dans Pascal, Pensée, Poésie | Pas de Commentaire »

La MAGIE de l’amour et de la sexualité: »un être vous manque et tout est dépeuplé un être est là et tout univers devient merveilleux

Posté par autreouverture le 11 juin 2011

Pour gérer une telle puissance: 1-le conscient semblable au rêve(extrême fluidité de toute chose le non attachement)                           2-vivre chaque expérience dans la plénitude(dite la félicité insurpassable) 3-soyons conscient que tous ces merveilles sont au coeur de la vie(la vie de l’univers et la nôtre)c.a.d dans le notre et dans l’inconscient collectif (dans le » supraconscient » ou la conscient cosmique)
Voilà trois enseignements que j’ai expérimentés il faudra une longue patience et un inflexible volonté pour leur réalisation

Futur développement dans ce blog

 

CAU SAMDROUP

Publié dans Cau, Non classé, Pensée, Poésie | Pas de Commentaire »

AMOUR:cette spontanité née des profondeurs(cf:la bombe atomique de l’amour)

Posté par autreouverture le 5 juin 2011

L’AMOUR cette spontanéité née des profondeurs

La Vie à nue

La Merveilleuse Simplicité

C’est découvrir un être

Et découvrir l’Univers

C’est revenir à Soi

Pour renaitre à l’Infini

 

Voici dans ce temps de crise,dans cette angoisse de fin du monde.Chacun de nous peut revenir dans l’amour christique dans l’ultime profondeur de notre vie,c’est cela l’énergie atomique de l’amour qui peut nous sauver et sauver le « monde »

 

CAU

Publié dans Amour, Poésie | Pas de Commentaire »

FACE A LA CRISE NUCLEAIRE ,LA BOMBE ATOMIQUE DE L’AMOUR(poème suite du poème plus clair que mille soleils)

Posté par autreouverture le 30 mars 2011

index2.jpgLa bombe atomique de l’amour , l’amour authentique « divin » ,cosmique l’amour inséparable de l’ultime sagesse et une sexualité « vraie » authentique qui a atteint sa nature propre, son essence.C’est plus beau que le rêve le plus fou, apparemment cela paraît impossible.Heureusement ce n’est pas une fantasme de plus, ni une théorie de plus. C’est d’abord une expérience poétique vivante puis par divers cheminements, elle devient une réalité intérieure aussi réelle qu’une réalité extérieure; plus concrètement cela veut dire que lorsque les circonstances extérieures sont favorables elle apparaitra dans le monde extérieur

Les  cheminements :de l’innocence première ,du premier rencontre émerveillée,ou du rencontre prémonitoire à « la bombe atomique de l’amour » (le paradis de l’ouest ou encore l’extase cosmique) (à bientôt):l’expérience vivantes  de ces cheminements sont illustrée dans mes poèmes: innocence, l ‘émerveillement de la premiere rencontre etc……sont dans ce même blogue(cf:CAU)
Un article comparable dans ce même blogue article avec le poème qui décrit l’extase cosmique (pour lire les poèmes et articles n’oublier pas  à la fin de cliquer sur précédent  ).   CAU Samdroup

Publié dans Cau, Pensée, Poésie, Réflexion | Pas de Commentaire »

Conception de la paix

Posté par autreouverture le 3 mars 2011

Nulle paix ne s’impose par la violence,mais par la non violence et le respect de l’autre.colombemain.jpg

La méfiance est le pire ennemi de l’être humain parce qu’elle peut nuire à l’autre de multiples manières en lui imposant de la haîne et du mépris pour ses idées telles qu’elles soient.

La censure est la prison qui nuit à la tolérance.

Les idées ne s’imposent pas mais se partagent comme le pain.

Le monde idéal est celui où:

-Il n’y a ni riches ni pauvres,theseeetpirithoos.jpg

-Ni puissants ni moutons,(que l’on tond sans cesse et sans vergogne),

Mais une juste répartition des biens et des services.

Anne.

Publié dans Anne, Pensée, Poésie, Réflexion | Pas de Commentaire »

12
 

Serviettage...Decos...Mes p... |
Le cairn terrier |
l'atelier adulte de l'assoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LES ROTTWEILER DU GUE DU SAUT
| sede
| Les chats que l'on aime