Les Vertus de la Simplicité.

Posté par autreouverture le 21 juin 2012

En préambule intéressons- nous à la définition du mot » Simplicité ».

De mon côté j’en retiens une qui me parait tout-à- fait représentative: « Que c’est la qualité de ce qui est dépouillé d’éléments non indispensables ».

Sans doute est -ce là qu’une définition répondant à certains concepts de vie sachant par ailleurs qu’il existe bien évidemment des nuances.Les Vertus de la Simplicité. dans Amis zen-stone-300x225

Rappelons  et cela pourra nous aider à mieux cerner le terme simplicité qu’à cette dernière  s’oppose la complexité.

Dans notre société actuelle de surconsommation, de gaspillage qui repose  exclusivement sur une croissance économique exponentielle ; il n’y a donc pas forcement place à des modes de vie rimant avec simplicité.

En fait aujourd’hui  nombreux sont ceux qui se trouvent tiraillés entre désirs intérieurs de simplicité (car garant d’une certaine qualité de vie) et de son opposé représenté par une sorte de « diktat »imposé par un modèle de société, plus subi que désiré.

Pourtant il est facile de remarquer que ce même système  complexe  présente de plus en plus de failles puisqu’il va jusqu’à  nous interroger sur la pérennité de l’espèce humaine sur la terre.

Très vite nous en déduirons que la simplicité devra retrouver sa juste place et cela en s’inscrivant dans de nouveaux modes de vie condition sine qua none à toutes réelles perspectives d’avenir. C’est ce qui m’amènera à vous parler dans un prochain post de la simplicité volontaire avec déjà quelques composantes, à savoir:

-Se désencombrer matériellement.

-Ralentir son rythme de vie.

-Privilégier les « liens » plutôt que les » biens ».

André.

 

Publié dans Amis, André, Bretagne, Réflexion | Pas de Commentaire »

L’inconfort de trop de confort.

Posté par autreouverture le 7 juin 2012

     Titre qui peut d’emblée paraître contradictoire, pourtant au fil de quelques remarques que j’apporterai dans ce billet; très vite vous comprendrez le pourquoi de ce même titre.

Le confort est un mot devenu incontournable dans notre société où prime avant tout l’aspect matériel alimenté par un esprit de consommation effréné.

A l’origine de cet état de fait, il existe plusieurs raisons: ; l’une des premières est sans doute l’avènement des nouvelles technologies ayant émergé au début du siècle dernier.

Il y eut donc  ces dernières décennies une évolution considérable dans une multitude de secteurs d’activité entrainant chaque individu dans un radical changement dans son mode de vie.L'inconfort de trop de confort. dans André P3300685a-300x193

Peu à peu il s’est  produit une métamorphose d’un style de société presque moyenâgeux à une société ultra sophistiquée.

Ce passage d’un état quasi invariable à un état de mutation constante explique en partie aujourd’hui l’importance de la notion de confort dans nos vies.

Nous assistons même à une profusion de biens matériels dont beaucoup d’entre nous arrivent à  saturation. A tel point que cette surabondance  devient souvent aliénante pour beaucoup et finit par entraver la liberté de l’individu.

Parce que  vouloir et misant tout  sur les choses matérielles, beaucoup auront tout sacrifié sur l’autel de la consommation au détriment de valeurs non moins essentielles que sont  les aspects philosophiques et spirituels de la vie.

Le confort  vu comme une exclusivité comme seul capable d’assurer un niveau d’épanouissement est un leurre.

D’où cette réflexion que trop de confort peut mener à des situations d’inconfort.

Et que vous l’aurez bien compris, que le confort et l’inconfort reste pour une bonne part du domaine du subjectif.

André.

Publié dans André, Pensée, Réflexion, Rennes | Pas de Commentaire »

Tout est possible mais la situation actuelle des humaines est tragigue presque plus personne n’est éparguée sauf quelque exceptions

Posté par autreouverture le 26 avril 2012

Même pas dans les pays dites développés ni dans les pays dite émergents ,ni ce qui font des études supérieures   qui font peu d’étude, ni les ouvriers ni les cadres ni les ingénieurs. Mais qu’est cette époque? le stade suprême du capitalisme , ou la fin du monde d’après pour le 21 décembre 2012.

ET pourtant, pourtant l’homme a tant de possibilités: voyages planétaires ,bientôt on peut vivre jusqu’à 150 ans(jusqu’à 100ans pour le moment) , une énergie nucléaire infinie mais hélas!, hélas,! hélas! très mal contrôlée

Mes expériences ont   montré que nous avons  aussi de nombreuses possibilités spirituelles  contenues  dans le mythe du paradis terrestre biblique  et dans dewachen paradis de la félicité insurpassable; nous pouvons des maintenant entrer dans l’un ou l’autre de ces deux paradis d’instant en instant par les méthodes traditionnelles et modernes. Ces méthode sont dispersées de ci de là dans ce bloque même,ces méthodes prises sur le vif ont besoin d’être retravaillées contextualisées

 La crise actuelle  superficiellement est financière, économique,politique, sociale mais en profondeur c’est une crise de civilisation, pour trouver les vraies solutions il faut s’inspirer de la sagesse éternelle et universelle de l’humanité, cela doit se faire collectivement et individuellement, séparer ces deux facteurs est insuffisant(erreurs hélas trop fréquentes)

 

MAITRE YODA

Publié dans Cau, MaÎtre Yoda, Non classé, Réflexion | Pas de Commentaire »

Car et bus : deux véhicules à ne pas confondre

Posté par autreouverture le 16 février 2012

Combien de fois, on entend une personne sur son téléphone portable indiquer à son correspondant qu’elle est dans le bus alors qu’elle est dans un car, ce qui n’est pas la même chose

Le bus est un véhicule de transport en commun, comprenant des places assises et des places debout, effectuant des transports urbains et suburbains.

Le car est un véhicule de transport en commun, comprenant uniquement des places assises, effectuant des transports interurbains.

Prenons un exemple :

- Le réseau Star de la Ville de Rennes ne comprend que des bus.

- Le réseau Illenoo du Conseil général d’Ille-et-Vilaine ne comprend que des cars.

 

Publié dans Réflexion | Pas de Commentaire »

FACE A LA CRISE NUCLEAIRE ,LA BOMBE ATOMIQUE DE L’AMOUR(poème)

Posté par autreouverture le 15 février 2012

images1.jpgimages1.jpg

 

PLUS CLAIR QUE MILLE SOLEILS

La main dans la main

Dans  le silence profond

d’une sombre plénitude

D’une nuit plus douce que la mort

Nous irons:

au plus profond

au plus profonde encore

jusqu’à l’ultime fusion

pour renaître au soleil de la vie

oh !VIE

PLUS CLAIRE

QUE MILLE SOLEILS

Si le côté obscur de l’énergie nucléaire est le diable,seule la puissance de DIEU peut le vaincre et Dieu selon les chrétiens est l’Amour .Je  pense à cet amour qui unit la lumière(=ultime connaissance),la félicité insurpassable ( par delà de l »espace et du temps) et la vraie sexualité. C’est le sens de ce poème QUI EXISTE  AU PLUS PROFOND DE CHACUN DE NOUS cette vérité est dans la sagesse du bouddhisme tantrique.DANS NOTRE SOCIETE HYPER SEXUEE LA POSSIBILITE DE L’UNION  DE LA SAGESSE »ULTIME » DE L’AMOUR ET DE LA SEXUALITE EST LA PIECE MAÎTRESSE DANS LA CONSTRUCTION D’UNE NOUVELLE CIVILISATION

L’EXPRESSION PLUS CLAIRE QUE MILLE SOLEILS FAIT PENSER A LA PUISSANCE DE L’ENERGIE ATOMIQUE en réalité cette pensée est dans le BHAGAVAD-GITA ,l’expression remarquée par Oppenheimer (fabricant concrète de la bombe atomique)qui pense que la BHAGAVAD-GITA connaissait l’énergie atomique

CAU-    Samdroup Pulso

Publié dans Cau, Non classé, Poésie, Réflexion | Pas de Commentaire »

Si je vous parlais de la « Rose ».

Posté par autreouverture le 26 janvier 2012

Suite à mes derniers posts traitant  du langage des fleurs; j’ai envie aujourd’hui de vous parler de la rose.

Sans doute n’est-ce pas un hasard puisque cette dernière est considérée comme la reine des fleurs et cela depuis des siècles.

Sachant par ailleurs qu’au fil de l’histoire et jusqu’à nos jours, l’homme  sût lui attribuer une symbolique en lien avec un événement, voire à un courant idéologique. Plus près de nous; une fois que l’on arrête  ce choix pour la rose encore faut-il connaître un minimum sa signification en quoi  elle se décline afin de bien cibler le message que l’on souhaite transmettre quand il s’agit par exemple d’offrir.Si je vous parlais de la

C’est donc pour chacune et chacun d’entre nous de s’informer, de se faire conseiller auprès par exemple du fleuriste pour exprimer au plus près un sentiment d’amitié, de tendresse, voire l’expression de l’amour.

Alors si vous l’aimez et désirez lui déclarer votre amour; il ne vous reste plus qu’à lui offrir des roses rouges ( le rouge étant un amour profond); le » rose »étant l’amitié et le blanc, la pureté. Il reste aussi cette possibilité de faire un mixte associant le blanc, le rouge, le rose ; symbolisant la pureté d’un amour romantique.

Enfin pour terminer, faites aussi confiance à votre intuition car cette dernière est la plus souvent bonne conseillère!

                                        André.

 

Publié dans Amour, André, Bretagne, Culture, Réflexion | Pas de Commentaire »

Les possibilités d’un autre monde

Posté par autreouverture le 12 janvier 2012

  1.  A travers les grandes philosophies et les grandes religions tels le bouddhisme tantrique du mahayana ,et à travers la Bible:

1.1  -Le symbole du Paradis de l’Ouest du bouddha Amithaba (DEWACHEN)

1.2  le symbole du Paradis ‘de la bible livre de base du christianisme et du judaisme

1.3  A travers les applications actuelles dans les grands hôtels de luxe (luxe.tv) peut être dans les tec hniques de relaxations (myzen.tv)

1.1 Pour les personnes qui pratiquent Dewachen peuvent d’instant en instant  subjectivement dans un monde qui réalisent tous nos désir de bonheur imaginable après notre mort irons véritalement dans Dewachen et atteignons  naturellement la boddhéité

1.2  -Dans le paradis terrestre l’homme, la femme, la nature et même dieu sont en parfaite harmonie on peut dire que  on applique ce symbole sur le bienêtre et la relaxation dans myzen.tv

Ainsi donc les grands principes trouvent les applications sociales dans les dimensions un peu marginales celles de loisies

Maitre Yoda ;)

 

 

Publié dans Cau, Pensée, Réflexion | Pas de Commentaire »

L’animal, mon égal? résumé article du Monde

Posté par autreouverture le 6 octobre 2011

Quels droits pour les Animaux?

Qu’ils soient bétail ou cobayes, le statut des bêtes intéresse les juristes et les philosophes, qui s’interrogent sur notre relation à l’animalité. Elevages en batterie, vivisection… ce que nous faisons subir aux bêtes est-il acceptable?Les poules vivent de l’âge de 18 semaines à l’âge de 18 mois sur une surface pas plus grande qu’une feuille de format A4 La fourrure, le gavage des oies, l’enfermement des cochons, lapins et poulets, les conditions de leur transport en cage, l’abbatage sans étourdissement, …

Cet article met le doigt sur un puissant moteur de « maladies ».

« Je » dois faire un réel travail sur mon mode-de-vie.

Déployer ses ailes, marcher, se gratte, …

moi: Et si la discussion était: Abandonner les mauvaises habitudes pour les bonnes causes.

Quand on sait ce qui se passe, ne peut-on comprendre que nous devons se sentir concerner et que l’on doit essayer de toutes ses forces, en demandant de l’aide, se fabriquer une vie qui en vaut la peine: il y a des milliers d’animaux exploitées, des millions peuvent être sauvées.

Jocelyne Boucher: établir un contrat de travail:

il faut refaire une place aux animaux comme ce fût le cas pour  les esclaves, les Noirs et les femmes. Nous sommes omnivores: il y a donc avec les animaux un rapport alimentaire. Cela n’entame pas ni l’affection ni le respect que nous devons avoir pour eux, ce qui implique bien sûr d’en prendre soins, d’arrêter l’élevage intensif et la course à la productivité dans lesquels ce rapport est brisé

Le philosophe Jean-Baptiste Jeangène Vilmer: ce serait de parler des « animaux non humains » pour les distinguer des « animaux humains » que nous sommes. Nous sommes tous des animaux. »

Alors, quels liens peut-on créer, au-delà du droit?

La question du droit des animaux est un casse-tête formel.

Peut-être que nous allons apprendre à vivre avec eux, à utiliser leurs sens, leur force, leur flair, leur chaleur, leur vigilance .

S’ils redeviennent des compagnons, la question abstraite de leur droit s’effacera devant celle de notre mode de coexistence avec eux.Nadja

Publié dans Animaux, Ecologie, Réflexion | Pas de Commentaire »

12345...7
 

Serviettage...Decos...Mes p... |
Le cairn terrier |
l'atelier adulte de l'assoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LES ROTTWEILER DU GUE DU SAUT
| sede
| Les chats que l'on aime